AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Back to School [PV : Morgan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

I'm on this case
Messages : 365
En service depuis le : 14/12/2013
Localisation : A la Ripper Cave ?
Métier : Secrétaire Juridique / The New Jack the Ripper
Age du perso : 25 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Back to School [PV : Morgan]   Ven 12 Déc - 15:44

- Merci de votre accueil, c'était un plaisir de vous rencontrer, j'espère vous revoir très vite !

La mère d'Ashley me prend cordialement dans ses bras. Cette proximité que j'ai réussie à avoir auprès de ma future belle mère me rend presque normal. Je me sens humain, bien. Je souris et serre la main d'Eilian, puis celle du père d'Ashley. Le fameux. On se regarde, respectueusement, chacun avec un petit sourire. On se reverra, c'est certain... Je prends les valises et m'éloigne de la famille Wyatt pour les laisser se dire au revoir. Je charge la voiture pour pouvoir rentrer à Londres. La semaine que je viens de passer en compagnie de la famille d'Ashley a presque réussi à me faire oublier ce que j'étais la nuit... Une famille simple, gentille, accueillante, je ne pouvais pas rêver mieux pour revenir petit à petit dans une vie à peu près normale auprès de la femme que j'aime... Elle entre dans la voiture après moi et je démarre. On fait quelques gestes de la main pour leur dire un dernier au revoir. Oui. C'est un au revoir, pas un adieu. Je suis certain qu'on se reverra. Ces vacances ont été particulièrement bénéfiques pour mes pulsions. Elles ne se sont même pas manifestées une seule seconde. Une semaine de répit... En plus de vingt ans, ça ne m'était pas arrivé souvent. On bavarde dans la voiture. Le débriefing du séjour. Ses parents sont très aimables, son frère aussi, le reste de sa famille m'a également très bien accueilli, comme si j'étais déjà des leurs. J'ai beaucoup apprécié cette sensation. Vraiment... On s'arrête deux heures plus tard pour prendre des forces et faire le plein avant de repartir pour Londres.

- C'était vraiment sympa de la part de tes parents de m'inviter chez eux...

On arrive finalement à Londres. Enfin, me voilà dans ma ville natale... Je m'arrête devant chez Ashley et l'aide à monter ses valises chez elle. Après quelques câlins et autres longs baisers, je m'apprête à rentrer enfin chez moi. Les vacances sont terminées, les affaires du Ripper reprennent aussi... Heureusement, Molly a conservé toutes les informations des criminels pendant ces deux semaines. Je souris à la petite brunette et sur le paillasson, prends congé d'elle.

- Je reviens ce soir, je te ramènerai Loki en même temps, ça te va ? A ce soir, Honey, je t'aime !

Je descends les escaliers de son appartement avant de remonter dans ma voiture avant de rentrer chez moi... Valise à la main, clés dans l'autre, j'ouvre la porte de mon antre que je retrouve enfin. Je regarde tout autour de moi. Ca n'a pas trop bougé. Quelques revues, journaux et autres par ci par là, une tasse de thé dans laquelle il reste un fond... Loki arrive finalement et me demande des caresses que je lui donne immédiatement. Ce chat est une locomotive... Il semble avoir été sage pendant l'absence de ses parents d'adoption. Molly m'accueille alors que je me fais chauffer de l'eau pour du thé. Je m'installe à mon fauteuil quand ma colocataire et complice m'annonce qu'elle a quelqu'un à me présenter. Je porte ma tasse fumante à mes lèvres alors que je l'écoute, intrigué. Je pose ma tasse sur ma soucoupe que je pose sur la table basse.

- Hmmm... Je vais voir ce que je peux faire pour l'aider...

Elle enfile ses chaussures avant de vite sortir de chez moi. Je caresse le chat qui s'est installé sur moi entre temps et Molly revient une demi heure, voire une heure plus tard. Il semblerait qu'elle ait des choses à faire dehors. Elle fait donc entrer ce qui semble être son ami. Homme. Jeune... Vingt quatre ou vingt cinq ans en apparence... Négligé, sale, l'air perdu... Certainement un homme que Molly a trouvé dans un de ses squats... Loki descend de mes genoux alors que je vais faire du thé pour mon invité et pour moi. Je lui apporte une tasse bien chaude et m'installe à nouveau à mon fauteuil.

- Bonjour, monsieur... Ma colocataire Molly m'a dit que je pouvais vous aider à régler vos problèmes... Je ne suis pas psychologue, sachez le... Mais je ferai mon possible pour vous aider. Vous pouvez m'appeler Jarod. Si vous me parliez de vos soucis ? Racontez moi tout, je vous écoute... Après tout, je ne suis pas là pour vous juger. Rien de ce que vous direz ne sortira de ces quatre murs...

_________________
I'm FromHell...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 16
En service depuis le : 20/11/2014
Localisation : Derrière toi mon amour.
Métier : Sans emploi
Age du perso : 17 ans
I know you

MessageSujet: Re: Back to School [PV : Morgan]   Mar 30 Déc - 17:30

Back to School
Jarod ∞ Morgan
La certaine Molly qui m'avait récupérer entre deux shoots dans un squat plus que crasseux, avait quelqu'un à me présenter. Quelqu'un qui pouvait m'aider selon elle. J'avais presque envie de lui dire… Comme si c'était possible. Mais bon, quand quelqu'un vous promet une tasse de thé chaude avec pour seule contrepartie votre prénom, je pense que refuser serait plus qu'idiot. C'est donc sagement que je la suis, les mains dans les poches. Rapidement elle me fait entrer dans un appartement, dont la propreté me surprend presque. J'en avais presque oublié que les gens normaux vivent correctement. Sans les rats et les putes qui font le tapin. C'est presque calme. J'observe plus en détail l'endroit, me sentant presque comme une tâche au milieu de ce parfait tableau. Aux côtés de Molly qui m'introduit à son ami, je n'esquisse pas même un sourire, ne sortant pas mes mains des poches de mon jean graisseux. Je conserve ce flegme anglais que bien des gens dans ce monde ne supportent pas, me contentant d'hausser un sourcil lorsque ce dernier prépare du thé pour deux et m'invite à le rejoindre. Je ne bouge pas, le considérant d'un oeil vague. Alors comme ça c'est lui, l'homme capable de "m'aider". Étrange. Il semble trop… jeune, pour un psy' en tout cas. Mais pour le reste, il m'intrigue vaguement. Qu'est-ce qu'un homme, visiblement rangé et ancré dans un quotidien tranquille, qui vit avec son chat, pourrait faire pour moi ? Bonne question. Je l'écoute sans rien dire, mon regard le fixant presque froidement. Jarod hein ? Alors comme ça il pense réellement pouvoir faire quelque chose pour moi ? J'ai un reniflement presque dédaigneux, avant de venir m'assoir face à lui, saisissant la tasse brûlante entre mes doigts, soufflant doucement dessus.

"Tu penses réellement pouvoir régler des problèmes dont tu ne connais même pas la nature ? C'est un peu présomptueux."

Je ne fais même pas l'effort de le vouvoyer comme il le fait. Pourquoi ? Parce qu'inconnu ou pas, je ne vois pas pourquoi je devrais lui offrir cette marque de respect. Sans compter qu'il m'a l'ai à peine plus vieux que moi. Je trempe mes lèvres dans le breuvage brûlant, tandis que quelques mèches crasseuses de cheveux s'échappent de mon chignon improvisé, retombant devant mes yeux.

"'Fin je pense que t'as déjà une bonne idée de ma condition pas vrai ? Je parie que tu vas faire comme tout le monde, me proposer un foyer d'accueil avec tout le bordel… Et je te peux t'assurer que ce n'est pas ce qu'il me faut. Alors autant ne pas perdre ton temps."

Je bois une autre gorgée de thé, m'installant plus confortablement sur mon fauteuil, passant une jambe par-dessus l'accoudoir. Je remonte les manches de mon pull, dévoilant sans la moindre honte mes bras lourdement abîmés par les marques des aiguilles et autres petites choses dans ce genre. Pourquoi le cacher après tout ? Ce n'est pas comme si je devais avoir honte. C'est ce dont j'ai besoin pour faire taire… Tout ce qui pourrait être trop néfaste pour les autres… Et pour moi. C'est un remède voilà tout, certes peut conventionnel mais un remède, rien de plus. Une façon de faire taire tout ce qui ne devrait pas avoir sa voix au chapitre.

"Alors ma question est la suivante, pourquoi ? Pourquoi tu penses être capable de m'aider ? C'est quoi le but derrière tout ça ? Te donner bonne conscience ? Ne le prends pas mal hein, mais tu as plutôt l'air d'être le gars qui vit une petite vie bien tranquille avec son chat et sa possible petite amie… Donc j'ai des doutes quand à ta capacité à m'aider."

Un sourire m'échappe tandis que je plonge à nouveau mes lèvres dans ma tasse de thé, tandis que le chat passe à mes pieds. Je ne lui ai toujours pas donné mon prénom, attendant de voir si il s'intéresse vraiment à mon cas ou si il ne fait ça que pour d'obscures raisons. Si il y tient vraiment à m'aider, je pense qu'il passera outre mon franc parlé et insistera. Sinon... Eh bien nous dirons que le thé n'était pas immonde.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 365
En service depuis le : 14/12/2013
Localisation : A la Ripper Cave ?
Métier : Secrétaire Juridique / The New Jack the Ripper
Age du perso : 25 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Back to School [PV : Morgan]   Jeu 1 Jan - 13:20

Cet homme semble hostile. Je n'arrive pas à vraiment à me faire obéir... Il m'a l'air rebelle, à refuser la main que je lui tends et se permet de me tutoyer. Parfait... Il a un fort caractère. Je le regarde droit dans les yeux pour pouvoir pénétrer dans les tréfonds de son âme... La lumière dans son regard... Je la connais. Je connais ces yeux. A voir ses bras, j'en déduis qu'il se drogue. Drogué, probablement dépendant... Fortement dépendant. Je prends une gorgée de thé avant de lui répondre.

- En effet. Votre condition n'a que très peu de choses à m'apprendre. A voir les traces que vous avez sur les bras, j'en déduis que vous consommez de la drogue, probablement de l'héroïne, à savoir une drogue dure... A voir le nombre important de piqûres, j'en déduis que vous vous injectez régulièrement vos doses. Donc je suppose que vous êtes dépendant. A en juger l'état de votre tenue, de vos cheveux et de votre barbe, vous ne prenez pas souvent soin de vous. Soit par choix de paraître négligé, soit parce que vous ne pouvez rien y changer. Si Molly vous a conduit jusqu'à moi, j'en déduis que c'est davantage la seconde option. Vous vivez dans la rue ou dans un squat. Rien de bien compliqué...

Je repose ma tasse dans ma soucoupe, ne relâchant toujours pas mon regard sur mon invité. Je me prépare à répondre à sa question. Il a raison. J'ai l'apparence de quelqu'un qui vit sa vie tranquille dans son coin, contrairement à la bête qu'il y a au fond de moi. Une bête assoifée de sang à la lame acérée tapie dans l'ombre, attendant le bon moment pour frapper... Je pose les yeux sur le buffet, plus particulièrement sur un cadre dans lequel se trouve une photo d'Ashley et moi au St James Park. Oui. Cette bête perd du terrain de jour en jour...

- Je connais la dépendance et ses dangers. Et je fais également confiance à Molly. Si elle m'a demandé de m'entretenir avec vous, c'est que vous n'êtes pas seulement dépendant à la drogue, n'est ce pas ? Votre tête peut dire non, mais vos yeux ne mentent pas. Je ne me trompe pas quand je vous regarde dans les yeux. Cette lumière... C'est un possible synonyme de danger. De ce fait, je ne vous proposerai pas d'intégrer un quelconque foyer d'accueil où vous pourriez être disons... Agressif. Alors je vous prie de ne pas douter de mes compétences sans me connaître. Je peux vous aider.

Une gorgée de thé plus tard, je poursuis. Mon passager noir sent l'odeur d'un confrère devant moi... Je ne peux pas me tromper... Il tremble parfois. Manque ou tentative de canaliser une pulsion ? L'un comme l'autre, il est dangereux. Dangereux pour Londres... Je dois aider cet homme...

- Alors reprenons si vous le voulez bien... Quel est votre nom ? Parlez moi donc de vous... Soyez assuré une nouvelle fois que rien de ce que vous direz ne sortira de cette pièce. Je ne vous jugerai pas, quoi que vous ayez fait, quoi que vous pensiez. Rien de ce que vous direz ne me choquera.

Il n'a pas idée de ce que j'ai déjà vu, ou fait en sept ans de chevalier noir de Londres... Mais dans l'éventualité où je me tromperais, je préfère éviter qu'il connaisse tout de suite mon identité nocturne. Tant que je ne suis pas au courant de ce qu'il est... Loki revient vers moi et s'installe sur mes genoux. Par réflexe, je le caresse... Il semble tendu. Cet homme a beaucoup d'énergie néfaste en lui... Je dois l'aider à l'évacuer ou au mieux, à la canaliser. En fait, comme l'a fait par le passé une certaine Anne pour moi...

_________________
I'm FromHell...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 16
En service depuis le : 20/11/2014
Localisation : Derrière toi mon amour.
Métier : Sans emploi
Age du perso : 17 ans
I know you

MessageSujet: Re: Back to School [PV : Morgan]   Jeu 8 Jan - 20:08

Back to School
Jarod ∞ Morgan
Je m'attendais à ce qu'il me foute dehors, qu'il me dise de retourner me terrer dans mon squat et de crever joyeusement la gueule ouverte dans une ruelle déserte, mais au lieu de ça, il garde son calme, me répondant avec une nonchalance qui me semble presque suspecte. Je l'écoute me faire sa petite analyse de ma personne, penchant simplement la tête sur le côté, sirotant peut-être une gorgée ou deux de thé. Je passe ma langue sur mes lèvres, ses observations sont justes, en même temps, en voyant ma dégaine, je dois avouer que c'est compliqué de se tromper. Mais c'est la suite qui me surprends réellement. Il m'évite le refrain habituel sur les foyers et autres… Car il sent que je je serais bien trop agressif pour ce genre d'infrastructure. Pas mal. J'ai un reniflement dédaigneux, reposant la tasse sur la table. Il pense réellement pouvoir m'aider. Je peux le voir dans son regard. Il en est persuadé. C'est dingue. Un sourire parfaitement factice m'échappe tandis je me décide à de nouveau reprendre la parole.

"Morgan.  Et je dois avouer que t'es loin d'être dans le faux. Enfin même si n'importe qui aurait pu comprendre ma condition simplement en me regardant. Entre mes fringues qui sentent le chien mouillé, mes bras bouffés par les injections que je me fais quotidiennement…. Quand à parler de moi… Il n'y a vraiment pas grand chose à dire. Je vis dans la rue et j'essaye tant bien que mal de survivre… Rien à voir avec ta petite vie bien tranquille."

Il m'assure que rien de ce que je pourrais dire ne sortira d'ici… Mais dans quelle limites ? Même si je lui parle de.. ça, il garderait le silence ? Saurait-il m'aider à propos de… ça ? Je commence à penser que non, personne ne peut. Personne ne peut comprendre ce que c'est. Et c'est pas un mal. Après tout, qui est-ce que cela intéresse vraiment ? Pas grand monde.

"Que je te dise tout ? Qu'est-ce que tu veux savoir ? Tu veux connaître ce que c'est l'enfer de ce réveiller tout les matins, le nez sur un matelas défoncé et puant, la gueule encore collante de bave, ton corps entier te faisant ressentir les manques qu'il subit. Et que donc, pour t'éviter de te laisser bouffer par la faim et les idées noirs tu préfères t'injecter une daube sans nom, sûrement coupé à la lessive bon marché. C'est ça qui te ferait plaisir ou tu préfères que je te raconte ce que c'est que d'avoir l'impression de se laisser aller le soir, juste à fermer les yeux et à se demander si le lendemain on va rouvrir les yeux ou non… Mais c'est pas ça que tu veux, pas vrai ?"

Un autre silence de ma part. Non ce qu'il veut c'est le sensationnel. Le genre qui lui donne envie de me foutre à la porte parce que cela le dégoûterait d'entendre ça, d'avoir quelqu'un comme moi dans son chez lui si parfait, si aseptisé.

"Tu veux savoir pourquoi ? Eh bien c'est simple, j'ai besoin de faire taire certaines choses en moi. D'empêcher quelque chose de prendre le contrôle. C'est comme… un calmant pour faire taire tout ce qui ne devrait, normalement, pas avoir sa voix au chapitre… Quelque chose qu'il faut étouffer à tout prix… Mais tu ne dois pas pouvoir comprendre, tu es comme les autres. Tu ne sais pas ce que c'est."

Et il ne saura jamais. Personne à part moi. Et c'est peut-être mieux ainsi.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 365
En service depuis le : 14/12/2013
Localisation : A la Ripper Cave ?
Métier : Secrétaire Juridique / The New Jack the Ripper
Age du perso : 25 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Back to School [PV : Morgan]   Dim 18 Jan - 19:31

Mon analyse est bonne. Je ne peux pas me tromper quand on parle de personnes dépendantes. Surtout la dépendance à... Ca... Lui aussi a un passager noir. Sauf que contrairement à moi, lui, le bâillonne avec des seringues de drogues plus ou moins chargées. Son courage est louable, mais le jour où la voix dans sa tête sera trop forte, il pourrait faire n'importe quoi, voire même deviendrait fou, bon à interner dans le meilleur des cas. Dans le pire... Je ne préfère pas y penser. C'est une âme qui est déchirée... Je prends une gorgée de thé alors qu'il me donne enfin son prénom. Enfin, un prénom, du moins. A sa place, j'agirais pareil. Il développe possiblement un début de paranoïa. Je dois faire attention à ça. Ce qu'il me dit ne me choque pas, ne surprend pas le moins du monde. Il est malin. Il sait que ma question portait sur le plan émotionnel, bien que savoir qu'il vit dans une misère et dans un enfer sans nom m'alerte immédiatement. Je dois lui trouver un toit pour ne pas mettre en danger d'éventuelles personnes qui pourraient partager son squat avec lui. Je caresse Loki alors que mon invité se confie un peu plus à moi. Il veut faire taire des choses à l'intérieur de son corps. Mes yeux ne se trompent pas. La lumière dans les siens me dit ce qu'il veut faire taire... Je pose ma tasse et réponds.

- C'est là que vous vous trompez, Morgan, si vous permettez que je vous appelles ainsi. Je sais comment fonctionne la dépendance à quelque chose. Si vous prenez de la drogue et vous mutilez pour faire taire quelque chose, cela veut dire que c'est à cette chose que vous êtes dépendant. Une sorte de... Dépendance à la fuite d'une chose bien trop dangereuse pour sortir. Cela pouvant impliquer des pulsions. Je ne veux pas vous effrayer. Mais ces pulsions peuvent vous pousser à commettre un crime. Un viol, une torture, ou pire, un meurtre.

Je regarde Morgan dans les yeux. Cette lueur est si sinistre... Il semble si perdu que je ne peux pas le laisser dans la nature. Je regarde promptement l'heure sur mon portable avant de réfléchir. S'il y a bien quelqu'un qui peut aider cet homme à voir la lumière dans la nuit noire en lui, c'est moi. Il doit rester ici. Je reprends une gorgée de thé avant de poursuivre.

- Il est difficile de canaliser ces pulsions, surtout si l'on manque d'expérience... Mais comme je vous l'ai déjà dit, je peux vous aider. Je crois avoir cerné votre problème. C'est pourquoi je vous proposerais de rester ici quelques temps. Au moins pour que je puisse vous mettre en main les clefs pour affronter vos démons. Car oui. Aussi imposants soient-ils, tous peuvent être vaincus par quelque chose.

Elle l'aurait voulu. Elle aurait voulu que j'aide cet homme. Dans ma nuit noire, je possède le Code pour lanterne. Je dois le partager avec lui. Mais comment lui parler de tout ça ? Et s'il ne pouvait pas garder ce secret pour lui ? Le secret du Code, celui de mon identité nocturne ? C'est une possibilité que je dois envisager... Je dois m'approcher de lui, d'abord. Il semble tellement perdu que je doute qu'il trahisse mes secrets. Mais les années à tuer, d'exécution scrupuleuses du Code ne m'ont pas aidé à accorder ma confiance systématique à quelqu'un qui peut être instable mentalement et dangereux avec des règles de conduite mal utilisées...

- Je vous propose dans un premier temps de prendre une douche et de vous raser... Vous devez avoir besoin de cela... Je n'ai pas encore pris mon déjeuner, nous pourrons poursuivre cette conversation autour d'une assiette bien garnie si vous le voulez bien... Qu'en dites vous ?

Je termine ma tasse de thé et désigne la salle de bains du doigt. J'ai besoin de réfléchir. Qu'est ce que je fais ? Lui faire prendre une douche et se raser me semble être une bonne idée pour gagner du temps pour ma réflexion. Anne... Que ferais-tu à ma place ?


_________________
I'm FromHell...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 16
En service depuis le : 20/11/2014
Localisation : Derrière toi mon amour.
Métier : Sans emploi
Age du perso : 17 ans
I know you

MessageSujet: Re: Back to School [PV : Morgan]   Jeu 22 Jan - 17:14

Back to School
Jarod ∞ Morgan
"Qu'est-ce qui te dis que je n'ai pas déjà cédé à ses pulsions ? Qu'est-ce qui peut t'assurer que je n'ai  pas passer mes pulsions que tu sembles si bien comprendre, sur un des déchets qui squatte avec moi ? Qui te dis que je n'en ai pas tabassé un jusqu'a voir le sang couvrir mes mains ? Simplement pour sentir ce liquide chaud et délicat imbiber ma peau… Juste pour le voir souffrir… Juste pour me sentir mieux…"

Un sourire m'échappe tandis que je commence ma tirade, laissant les mots me porter, finissant plus par lui conter un de mes fantasmes plutôt que de simplement lui mentir. Oh j'aurais aimé que tout ceci soit vrai, que j'ai vraiment pu un jour avec les mains couvertes du sang d'un autre clochard, simplement pour sentir sur ma peau ce doux liquide épais et chaud… Je retiens presque mon souffle à cette simple évocation, me mordant doucement la lèvre. Ce n'est pas la première fois que j'ai ce genre d'envie, de pensées… De désir. Le genre qui me brûle entièrement. Mes mains se resserrent autour des bras du fauteuil tandis que je pousse un soupir, essayant de refouler cette envie. Je regarde ce fameux Jarod, me demandant ce que cela pourrait faire de… Je ferme les yeux, avant d'esquisser un sourire.

"Si je comprends bien… Tu m'offres un toit, et une solution miracle ? Mais t'es qui exactement ? Mon putain d'ange gardien qui décide de faire son boulot avec des années de retard ou t'essayes simplement de faire la bonne action de ta vie qui te rachèteras pour tout ce que tu as fait de mal dans tes vies antérieurs ?"

Comme un chien, je montre les crocs. Contrôler mes démons ? Comme si il pouvait simplement les comprendre. Personne ne peut. Je croise les bras, me refermant subitement. L'étranger ne peut pas comprendre. Il ne peut pas. Un frisson parcourt mon échine tandis que je rumine le reste de sa proposition. Un douche, un repas, un endroit où crécher qui ne sente pas l'urine ou l'essence… C'est tentant. Au pire, j'y passe une simple nuit… Et ensuite je file. Je m'en retourne à ma vie misérable, avant qu'il n'arrive quoi que ce soit. Je dois lui accorder ça, il a raison sur un point. Un jour je finirais par céder. Par ne plus pouvoir contenir ses envies, ses pulsions… Un jour je cèderais et je laisserais mes pulsions parler à ma place. Peut-être que j'en viendrais à tabasser à mort je ne sais trop qui simplement pour mon plaisir et peut-être que j'aimerais ça… Non je sais que j'aimerais ça. C'est ça le pire. Je sais que je serais complètement extatique… J'aimerais trop ça. Bien trop, même. Pendant quelques secondes je fixe le chat noir, avant de finalement le regarder.

"Refuser serait une idiotie… Je ne dirais pas non… Mais je vais peut-être abuser de ton hospitalité… Il n'y a pas vraiment que moi qui ai besoin d'être décrassé… Mes vêtements traînent une sale odeur eux-aussi… Alors à moins de leurs faire prendre un bain avec moi… Je ne serais pas contre une machine…"

Même si actuellement, je me demande si ce ne serait pas plus simple de carrément faire tremper mes vêtements avec moi, jusqu'au moment où l'eau qui finirait dans le siphon finisse par être complètement clair… Bon si ça ce trouve, il me faudrait presque un mois pour que cela arrive… Mais au moins j'aurais eu le mérite d'essayer. Sans compter que plus je porte ce pull, plus l'odeur qu'il dégage me file la nausée. Je trouve d'ailleurs que c'est un miracle qu'il arrive à supporter ma présence dans la même pièce que lui.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 365
En service depuis le : 14/12/2013
Localisation : A la Ripper Cave ?
Métier : Secrétaire Juridique / The New Jack the Ripper
Age du perso : 25 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Back to School [PV : Morgan]   Sam 31 Jan - 21:55

Il doute de mes compétences pour le comprendre et l'aider. En même temps, qui ferait confiance à quelqu'un qu'il vient de rencontrer, surtout s'il s'agit de lui confier d'obscurs secrets qui pourraient compromettre l'avenir des deux parties concernées ? Il me répond quelque chose qui pourrait me faire bondir directement sur lui et me le ferais l'abattre sans aucune forme de procès. Mais en l'écoutant, je vois qu'il est en train de s'emporter. Il n'a pas pu tuer quelqu'un. Pas encore, du moins... Il se drogue et se mutile pour ne pas céder à ses pulsions. Soit il a eu l'intelligence de les faire taire avant qu'elles ne prennent le dessus sur lui, soit il a déjà craqué une fois et tente à tout prix d'éviter que cela recommence. Je pencherais pour la première supposition. Il affichait un sourire en m'énonçant ce qu'il m'a dit. C'est incohérent par rapport à la seconde hypothèse... Il a peut être touché une arme dans sa vie. Mais je ne pense pas qu'il ait eu à s'en servir contre quelqu'un au point de lui arracher la vie... Je caresse lentement le chat avant de lui répondre.

- Mon intuition, Morgan. Mon intuition... Elle me dit que vous avez un grand courage. Vivre avec des pulsions est très difficile et on préférerait parfois mourir que les laisser prendre le dessus sur nous. Croyez-moi, j'en sais quelque chose... Vous ne vous feriez pas du mal si vous laissiez parler vos pulsions. On retrouverait votre coup de lame sur des corps autopsiés plutôt que sur le votre. Si vous vous faites du mal et vous injectez régulièrement de la drogue pour contrôler vos pulsions, il est logique que vous n'ayez jamais tué, ou alors très peu dans le pire des cas... Sachez que mes actions envers vous sont purement bienveillantes et je ne veux en tirer aucun intérêt. Si vous voulez me voir comme votre ange gardien qui arrive un peu tard, je ne vous en empêcherai pas, mais je n'ai pas la prétention de l'être.

Peut être faisait-il simplement de l'ironie et je comprendrais qu'il veuille plaisanter avec une situation aussi grave. C'est alors qu'il accepte mon invitation à rester ici. Une bête en moins dans les rues de Londres, au moins pour un peu de temps. J'ai un léger sourire quand il me parle de faire une machine pour laver ses vêtements. En effet, il dégage une odeur plutôt désagréable et un brin d'hygiène ne lui ferait pas de mal, ni à ses vêtements, ni à lui. Je pose ma tasse sur la table basse et me lève, Loki s'enlevant de mes genoux. Je fais signe à mon invité de ne pas bouger pour aller chercher quelques habits de rechange provisoires. Je saisis une chemise, un caleçon, un pantalon et des chaussettes que je mets dans la salle de bains. Une fois de retour dans la salle de séjour, j'interpelle mon invité.

- Je vous ai laissé quelques habits pour vous habiller après votre bain. Vous trouverez dans l'étagère à côté du miroir un rasoir et une brosse à dents encore emballés, également. Prenez tout votre temps pour vous occuper de vous le temps que je prépare le repas. J'imagine que ça ne peut vous que faire du bien...

Je le laisse entrer dans la salle de bains et me rends à la cuisine. Je nourris le chat avant de commencer à préparer quelques bricoles pour le repas. A en juger l'heure, Molly ne reviendra pas déjeuner et Ashley est à la fac. Je vais manger en tête à tête avec un homme pris de pulsions comme les miennes. Il vaut mieux en effet qu'on reste seuls afin d'éviter quelques désagréments dans le cas où notre entretien se passerait mal... Après un rapide texto disant "je t'aime" à Honey, je me lance dans la préparation de deux faux filets et de quelques poignées de frites. Plus j'avance dans mon repas, plus les souvenirs reviennent... Les années ont passé, mais les souvenirs sont restés... Je mets la table et installe ce qui est prêt au fur et à mesure. Je regarde sa photo. Elle... C'est grâce à elle si aujourd'hui, je peux aider cet homme perdu. Et qui sait ? Peut être que je vais réussir à lui faire canaliser ses pulsions... Je ne souhaite à personne d'être l'esclave de ses propres démons. Je ferai tout mon possible pour parvenir à mes fins... Nous aurons une discussion avant que je ne décide de lui transmettre ce qu'Anne m'a transmis. S'il est honnête avec moi, je serai alors forcé de lui révéler qui je suis la nuit quand je ne suis pas chez moi depuis sept longues années. Elle l'aurait voulu...


_________________
I'm FromHell...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 16
En service depuis le : 20/11/2014
Localisation : Derrière toi mon amour.
Métier : Sans emploi
Age du perso : 17 ans
I know you

MessageSujet: Re: Back to School [PV : Morgan]   Mer 11 Fév - 16:03

Back to School
Jarod ∞ Morgan
Du courage. Ouais. M'en a fallu pour me tirer de l'enfer qu'étais ma maison, pour vivre dans la rue aussi longtemps. La fuite n'est pas une affaire de lâche, mais de personnes qui ont le courage de tout lâcher pour se démerder. Les faibles subissent. C'est ainsi. Mais ainsi l'homme face à moi est persuadé que je n'ai jamais eu l'occasion de céder, que je résiste encore… Mais pour combien de temps ? Bonne question. Mais ce sujet est bien vite balayé… Peut-être veut-il que je sois dans de meilleurs conditions pour parler de ça… Une fois que je serais lavé par exemple. Je le vois disparaître quelques minutes, le temps très certainement d'aller me chercher de quoi me changer. Je reste donc sans rien dire, promenant mon oeil dans son appartement, regardant avec une certaine indifférence ce qui compose son quotidien. Un chat, des photos d'une fille… L'appartement typique du mec qui a une vie tranquille… Le genre de mec dont je pourrais être jaloux si j'en avais quelque chose à foutre. Qui a dit que je voulais une vie comme celle-ci ? Personne. De toute façon, pour l'instant… Ce dont j'ai envie c'est d'un bain. La suite… On verra. Jarod revient vers moi, tenant entre ses mains de quoi me changer, m'interpellant pour me dire que je trouverais tout ce dont j'ai besoin dans la salle de bain. Je me lève, lui adressant un pale sourire tandis que j'attrape les vêtements.

"Merci…"

C'est tout ce qui traverse mes lèvres alors que d'un pas lent je me dirige vers la salle de bain. Je verrouille la porte derrière moi avant de poser les vêtements dans le lavabo. Rapidement je me débarrasse de mes fringues les laissant s'échouer au sol. J'ouvre le robinet et regarde l'eau chaude couler une petite minute avant de me glisser sous la douche, redécouvrant ce que c'est de… De simplement prendre une bonne douche chaude et de… De se laver. Je ferme les yeux, laissant couler sur ma personne. Un soupir m'échappe. Bordel. Ça fait tellement de bien, de sentir… La graisse, la transpiration, la saleté, disparaître dans le siphon de la douche. J'attrape de quoi me savonner et frotte ma peau jusqu'à ce qu'elle en soit rouge mais propre. Je n'ose regarder la couleur de l'eau, préférant simplement décrasser mon être. "Sois lavé de tes péchés." J'ai presque l'impression que c'est cela. Je reste sous l'eau, même une fois que celle-ci devienne tiède puis froide, appréciant simplement d'être propre. De ne plus sentir la pisse et la crasse mais simplement le savon. De ne plus avoir les cheveux gras mais simplement souple… Et finalement, je sors, attrapant une serviette pour m'enrouler dedans. La vache… J'ai l'impression que ça remonte à des siècles… J'essuie mes cheveux, satisfait de pouvoir à nouveau passer mes doigts entre les mèches… J'attrape un élastique à cheveux qui traîne par là et me fait une rapide queue de cheval histoire de pas les avoir dans les yeux et dans la nuque. J'attrape le rasoir et me débarrasse de cette barbe immonde, avant de me brosser les dents jusqu'à en avoir les gencives qui saignent. Et finalement, j'enfile les vêtements qu'il m'a prêté. Je me regarde dans le miroir, me trouvant subitement bien jeune… Ouais… Là j'ai l'air d'avoir dix-sept ans, de n'être qu'un gamin qui porte des fringues trop grandes pour lui. Wow… J'ai vraiment l'air… D'un enfant quoi. Je jette mes fringues dans la machine à laver avant de sortir retrouvant le salon. Une délicieuse odeur flotte jusqu'à moi, une de celle qui promet un bon repas chaud. Mon estomac gargouille doucement à cette idée tandis que je m'approche de la cuisine, le regardant s'activer en silence. Je me racle doucement la gorge, simplement pour attirer son attention.

"Je me suis permis de lancer une machine pour les loques que j'avais sur le dos… Et… Sérieux ça sent bon… "

Et là je me rends compte que je meurs de faim. A quand remonte mon dernier repas ? Bonne question.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 365
En service depuis le : 14/12/2013
Localisation : A la Ripper Cave ?
Métier : Secrétaire Juridique / The New Jack the Ripper
Age du perso : 25 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Back to School [PV : Morgan]   Ven 13 Fév - 20:53

- Règle numéro une : Ne pas se faire prendre. Ne laisser aucune empreinte, aucun indice, rien qui peut te compromettre ou ne serait-ce qu'attirer les soupçons sur toi. Toujours propre, bien habillé, sans forcément un costard-cravate, c'est des fois mauvais. Regarde les politiciens et les chefs d'entreprises véreux. Donc faut pas en faire trop. Tout en nuances, alors fais bien gaffe.
- Compris... Bien habillé, mais pas trop...
- Porte toujours des gants en dessous d'une autre paire de gants du cuir, et en dessous, du latex. T'auras peut-être chaud, mais tu laisseras aucune empreinte de doigts.
- Gants en latex sous des gants en cuir. D'accord.
- Ca, c'est si tu utilises une arme blanche, du poison ou que tu trafiques quelque chose. Dans le cas d'une arme à feu, pense à enlever la poudre sur tes mains. Gants ou pas, ça se verra quand même. T'as bien compris, Jarod ?
- Oui, Anne...


Un garçon et une femme dans une cave... Le jeune homme de seize ans assimile une à une les règles et les sous règles de sa future ligne de conduite. Né dans le sang, forgé dans les ténèbres, et aujourd'hui, vit dans la lumière du monde et à celle d'une femme qui chasse jour après jour la nuit présente au fond de moi. Je ne croyais pas cela possible... Et aujourd'hui, je m'apprête à transmettre une à une ces mêmes règles qui m'ont vallu d'être le Chevalier Noir de Londres depuis sept longues années. Si je suis plus proche de la fin que du début, je sais qu'il me restera assez de temps au moins pour enseigner mon savoir à cet homme. Qui sait ? Peut être qu'un jour, c'est lui qui prendra le manteau et la lame du Ripper pour chasser les criminels la nuit... Les faux filets cuisent doucement dans leur jus sanglant dans un bruit de crépitement au rythme aléatoire en fonction de l'emplacement sur la poële. J'ai envie de placer mes espoirs en lui. Je ne veux pas infliger le fardeau du Ripper à mes enfants, si un jour, je peux caresser l'espoir d'en avoir, mais si je peux à la fois aider quelqu'un à maîtriser ses pulsions et donner à Londres quelqu'un pour que je passe le flambeau, je dois le faire... J'entends que l'eau de la douche s'est coupée, il ne va plus tarder et doit être affamé... Je commence à dresser impeccablement la table, comme je l'ai appris.

- Règle numéro deux : Tu ne dois prendre la vie d'aucun innocent. Et tu ne dois punir que des personnes qui sont des criminels. Mais pas des gens qui ont pas réglé une amende pour stationnement gênant, ce genre de connerie... Non. Tu dois t'en prendre aux gens qui ont du sang sur les mains. Des meurtriers et des violeurs, par exemple. Mais ne t'occupe pas des réglements de comptes entre mafieux. Y a aucun innocent chez ces chiens là. Par contre, si un mafieux s'en prend à quelqu'un qui est innocent, tu as le droit de t'en prendre à lui. Tu ne dois tuer qu'après avoir eu la certitude de la culpabilité de ta cible.
- D'accord, Anne... Pas un innocent... Être sûr que la cible est coupable avant de l'éliminer...


J'entends la machine à laver se mettre en route. J'en déduis qu'il a fait laver ses vêtements qui dégagent une odeur désagréable qui rappelle celle des ruelles de Whitechapel dans lesquelles j'ai mis en pratique les règles du Code pour mes premiers meurtres. Ce qui m'a ironiquement vallu le pseudonyme de Jack the Neo Ripper... Il n'en aura plus pour très longtemps et je m'active pour que le repas soit prêt quand il sort de la salle de bains, il doit vraiment être terrassé par la faim...

- Règle numéro trois : Ne prends pas un enfant pour cible. Ta cible doit avoir conscience de ce qu'elle fait, avoir la maturité de commettre les actes que tu lui reproches et qu'il puisse y répondre. N'oublie pas que tu es comme l'un d'entre eux. Donne au contraire la chance à ces enfants de prouver leur valeur.
- Pas d'enfants.


Alors que je dresse les assiettes de faux filets et de quelques frites, j'entends mon invité me parler. Je tourne doucement la tête vers lui et ce que je vois me choque presque... Sans sa barbe broussailleuse et ses quelques taches de saleté sur son visage, il paraît beaucoup, beaucoup plus jeune... Un enfant... Je lui donne peut être vingt ans au maximum... Je tente de me reprendre avant de finalement lui répondre, cherchant à ne pas paraître choqué par son âge...

- Hmmm... Merci... Votre visage est... Beaucoup plus lumineux, vous semblez très jeune... Installez-vous et mangez, la viande va être froide.

Il prend place à une des places de la table et je m'installe face à lui, prêt à manger à mon tour, empoignant mon couteau à la lame brillante, aiguisée et froide. Alors qu'en temps normal, j'aurais entendu au fond de moi la voix de la Bête en moi qui m'implore de planter ce couteau dans la jugulaire de la personne en face de moi pour satisfaire son besoin de sang, ce n'est aujourd'hui plus le cas. Il semble fasciné par la lame qui découpe lentement le muscle saignant. Cet homme a en effet l'air d'être très dangereux, rien qu'à cette première impression... Je romps le silence occupé par les bruits de nos couverts sur nos assiettes avant de lui demander.

- Dites-moi, Morgan... Je ne parviens pas à vous donner un âge... Eclaireriez-vous ma lanterne ? Si ce n'est pas trop indiscret, cela va de soi... En contrepartie... Je pourrai répondre à vos questions.


_________________
I'm FromHell...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 16
En service depuis le : 20/11/2014
Localisation : Derrière toi mon amour.
Métier : Sans emploi
Age du perso : 17 ans
I know you

MessageSujet: Re: Back to School [PV : Morgan]   Ven 27 Fév - 19:03

Back to School
Jarod ∞ Morgan
Mon visage est plus lumineux ? Quoi, tu veux dire qu'une fois propre je ressemble enfin à un être humain ? Cette réflexion m'arrache un sourire. Il peine à cacher sa surprise lorsqu'il me redécouvre littéralement. Adieu les fringues poisseuses et les cheveux emmêlés, voilà que face à lui, je ressemble à ce que je suis réellement : un gamin. Un gosse qui a fuit son foyer il y a bien longtemps pour simplement vivre au jour le jour dans un squat qui sent bon la pisse et la moisissure. Alors ouais… Après une bonne douche, je suis un autre homme. Et le fait de le voir si perturbé par mon jeune âge m'amuse terriblement. Pour être franc je suis curieux. Mon regard dérive doucement vers les assiettes, qui semblent prometteuses d'un repas plus que faste à mon goût. La viande émet se doux parfum entêtant tandis que le reste du plat me fait gentiment de l'oeil. Depuis quand n'ai-je pas eu le plaisir de manger quelque chose qui était chaud et que personne n'avait déjà entamé ? Bien, bien trop longtemps. En lui adressant un autre sourire bien artificiel, je m'assois face à lui, saisissant les couverts entre mes doigts. En temps normal, je pense que je les aurais dérobés histoire de pouvoir m'en servir plus tard en tant qu'armes… Mais là… Je ne sais pas, c'est comme si quelque chose me disait qu'avant de tenter de lui faire la peau, je pourrais peut-être profiter de son hospitalité… Sans compter que ce serait dommage de passer à côté d'un vrai repas. Lentement je commence à découper la viande, regardant la chair du muscle se déchirer sous la lame, sous mes doigts, et le liquide vermillon s'écoule doucement sous mes yeux… Un langoureux filet rouge qui paresseusement remplit le fond de l'assiette. Comme envoûté, je plante ma fourchette dans un des morceaux de la viande avant de le glisser entre mes lèvres. Et là je sens enfin le goût de la chair cuite et du sang chaud sur ma langue. Une sensation que j'ai l'impression d'avoir oublié depuis des années, une sensation qui fait courir sur mon échine un frisson de plaisir presque trop intense. Je ferme les yeux, appréciant simplement de simplement pouvoir manger. Alors quand il me demande si je peux l'éclairer sur mon âge, sur ce que je suis réellement. Parce qu'il est perdu, subitement. Un sourire, plus sincère qu'avant, se dessine sur mes lèvres. Mon sauveur ne sait pas ? Je le pensais plus malin que ça. Je rouvre doucement les yeux alors que je repose les couverts sur la table, attrapant mon verre pour boire une longue gorgée d'eau fraîche.

"Ça ne l'est pas, il n'y a que les idiots qui s'offusquent lorsque la question se pose à eux. Ce qui est plus amusant, par contre, c'est que tu m'échanges mon âge contre les questions que je veux. Soit. C'est toi qui vois après tout."

J'attrape une frite que je dévore lentement sans rien dire, me contentant simplement de le regarder. Oh je sais que la question te remue très certainement. Que tu te demandes ce que je suis réellement. Un gosse ? Un adulte ? Quelque part entre les deux ? Je finis de mâcher avant de passer ma langue sur mes lèvres.

"Dix-sept ans."

Mon regard s'ancre dans le sien, froid, distant et sans la moindre émotions. Parce qu'il n'y a rien à éprouver. Rien. Juste lui qui perdu tente de quantifier mon être, de le comprendre plus entièrement. Et je ne lui offre rien de plus que mon âge, et ce faux prénom que je lui ai offert un peu plus tôt. "Morgan." Stupide prénom qui n'est pas le mien. Mais est-ce que je préférais porter celui que ma mère m'a donné ? Oh non. Car je peux encore l'entendre le prononcer de sa voix désagréable. Je peux voir ses lèvres obscènes le prononcer alors qu'elle me gifle. Salope. Je serre les dents en voyant son image s'imposer à mon esprit.

"Puisque j'ai éclairé ta lanterne, j'ai le droit à mes questions. Alors voilà la première… Tu as finis de jouer avec moi ?"

Je n'ajoute rien de plus, ne laissant qu'un silence s'installer entre nous. Je sais. J'ai compris.

"Tu essayes de te faire passer pour quelqu'un de bien… Seulement… Personne ne pourrait comprendre ce que je ressens et ce que je traverse si il n'était pas passé par la même phase… Alors… Pourquoi continuer à te foutre de moi ? La confiance ça fonctionne dans les deux sens il me semble…"
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 365
En service depuis le : 14/12/2013
Localisation : A la Ripper Cave ?
Métier : Secrétaire Juridique / The New Jack the Ripper
Age du perso : 25 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Back to School [PV : Morgan]   Mar 17 Mar - 18:12

A le voir couper sa viande assez approximativement, j'en déduis qu'il n'a pas un très gros coup de main. Du moins, pas assez bon pour être boucher ou tueur en série. Ses mains n'ont pas de sang sur elle. Je préfère ça. Molly ne m'aurait certainement pas fait prendre contact avec lui si cela s'était avéré être le cas, mais je préfère me rassurer avec plusieurs arguments qu'un seul... Il commence maintenant à manger. Je le suis, picorant seulement quelques frites pour l'instant. Mes yeux ne le quittent pas d'un millimètre. Il semble être un peu plus en confiance. L'échange n'en sera que beaucoup moins tendu. Il me donne un âge. Dix sept ans. Je le crois plutôt mille fois qu'une. Dix sept ans... C'est presque l'âge auquel j'ai moi même commencé à avoir du sang sur les mains... Sauf que moi, contrairement à lui, j'avais de l'entraînement, une ligne de conduite, un Code et surtout : Quelqu'un pour m'aider. Mais ça y est, il me pose ses premières questions. Je ne suis pas mal à l'aise, non. Mais je mentirais si je venais à dire que j'étais pleinement rassuré. Il croit que je me moque de lui. Je vais devoir lui prouver que je suis un être en qui il peut avoir une confiance aveugle... Mais ses dernières paroles sont celles qui sollicitent le plus mon intérêt. Il semble enfin comprendre... Je saisis ma lame avant de la diriger vers ma viande, la coupant d'un coup sec et net, lui répondant d'une voix très calme.

- Vous avez raison, Morgan. Personne ne pourrait comprendre ce que vous ressentez et ce que vous traversez... A moins d'être également passé par la même phase.

Il est intelligent. Il va comprendre bien vite. Ses mots sont juste parfaits. Nos regards se croisent et je vois qu'il a la flamme que j'ai depuis déjà tant d'années... Je porte la fourchette à ma bouche avant de manger mon morceau de faux filet lentement. Aucun mot différent de ceux qu'il a employés ne saurait plus le mettre sur la voie... Je vois dans ses yeux qu'il commence à comprendre et je poursuis immédiatement, la voix tout aussi calme qu'auparavant.

- Croyez-moi, vous ne pourrez pas trouver un meilleur soutien que le mien pour vous comprendre... Je ne me permettrai jamais de me moquer de vous, Morgan. Après tout, moi aussi, j'ai des pulsions à canaliser... Et rire de cela ne serait pas très aimable de ma part puisque je rirais d'une situation très inconfortable que nous avons eu en commun.

Je déguste une nouvelle frite avant de boire une gorgée d'eau. Je cligne un instant des yeux avant de regarder la photo du buffet. Ashley et moi, côte à côte, à sourire. Comme un couple tout à fait normal... Et je me dis que peut-être, cet homme a les épaules pour me remplacer...

- Mais je pense que ces détails ne vous intéressent que très légèrement... Je me trompe ? Peut-être que c'est tout autre chose qui vous intéresse..?

_________________
I'm FromHell...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Back to School [PV : Morgan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Back to School [PV : Morgan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Back to School Kids [PV : Purcell]
» [1er cours de DCFM, niveau 5e à 7e année] • BACK TO SCHOOL
» Back to school [Miles, Zacharias - LIBRE[prio 2éme]]
» Back to school - quand l'informatique fait des siennes (INTRIGUE 1)
» R.M.S TITANIC IS BACK!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: London & co. :: Autour de la ville :: Boroughs :: Studio de Jarod Anderson-