AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Flashback | Un cœur détruit ne va devenir que cendres - Sebastian Moran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

I'm on this case
Messages : 33
En service depuis le : 31/01/2015
Localisation : Au cœur de Londres.
Métier : Peintre.
Age du perso : 25 ans.
I know you

MessageSujet: Flashback | Un cœur détruit ne va devenir que cendres - Sebastian Moran   Mar 10 Mar - 21:36

C'était une sensation drôlement géniale et ça lui faisait du bien ; ça lui donnait du plaisir, c'était indéniable. Et ça allait devenir sa routine de tous les jours. Elle le savait : elle savait qu'elle était destinée à devenir peintre. C'était sa voie et elle ne pouvait pas penser autrement. Ou presque. Mais ses pensées restaient accrochées afin de lui faire comprendre qu'elle était devenue une élue. Une élue du monde de la peinture, voilà ce qu'elle était.
Rosy, après son petit réveil du matin, se prépara tranquillement, un peu de stress dans le corps tout de même car elle allait la première fois peindre dans la rue. Peut-être devant des gens, peut-être toute seule mais peut-être que des passants la verraient. Mais un peu trop de peut-être se bousculaient dans sa tête alors elle prit une longue douche froide ce qui lui donna d'autres pensées. Et puis vint l'heure de son petit-déjeuner. Elle l'engloutit assez vite parce qu'elle se sentait pressée bien qu'elle ne l'était pas vraiment ; son esprit lui jouait juste un peu des tours. Quelques minutes passaient après ce délicieux petit-déjeuner ; elle s'habilla donc, l'air un peu tranquille car elle n'avait plus le ventre vide. Traînant ensuite sur Internet, elle commença à se donner des conseils et à se demander comment les gens réagiraient en l'entendant parler toute seule :
« Si les gens apprennent que je me parle à moi-même, ils vont me considérer comme une psychopathe. Mais ce qui est drôle, c'est que cela m'apaise. Le meilleur conseiller pour l'humain, c'est l'humain lui-même. Ce n'est pas un psychologue ni un ami ni quelqu'un d'autre. C'est la personne elle-même qui se donne les meilleurs conseils. »


De ce fait, elle fut un peu inquiète sur le coup mais reprit ses esprits afin de ne pas être bloquée juste par ça. Ça allait être une journée géniale et elle ne voulait pas la gâcher. Alors la jeune femme se calma en se disant que ceci allait être le départ de sa carrière. Elle le pensait et elle avait attendu le bon moment. Elle était jeune, tout juste la vingtaine mais elle restait forte pour sa détermination. Elle voulait qu'on la remarque, elle allait être servie. En fait, on pouvait même dire qu'elle allait avoir plus qu'elle ne l'avait prévu. Rosy sortit une fois préparée et prit sa voiture pour aller là où elle le voulait. Oh ! que ce n'était pas loin. Mais Rosy ne pouvait pas se promener avec un chevalet sous le bras. Elle allait tuer des passants avec et ne pourrait pas peindre. Et puis elle ne pouvait pas prendre ses petits pots de peinture ni même ses pinceaux. Alors elle mit ses affaires dans le coffre, referma ce dernier après avoir galéré quelques minutes puis s'assit dans le siège conducteur. Elle attacha sa ceinture tout en sifflotant l'air de Stayin' Alive des Bee Gees. Elle était trop impatiente, vraiment, et faillit sauter sur son siège quand elle pensa qu'elle allait pouvoir se retirer dans son esprit l'esprit tranquille, le vent léger se chahutant sur elle.


Rosy arriva enfin à sa destination. Un sentiment des plus géniaux se fit ressentir. La joie peut-être. Oui, mais un autre commença à arriver bien qu'il était là depuis le réveil de l'anglo-coréenne. Il s'était caché pour apparaître au bon moment, paraît-il. Elle sortit de sa voiture, ouvrit le coffre puis prit son nécessaire, avança de quelques mètres et posa ses affaires. Elle referma doucement son coffre, respirant lentement afin de profiter de cet air pur. Ensuite, elle ferma sa voiture et s'approcha de ses précieuses affaires.
La jeune femme sourit. Elle regardait partout et après quelques minutes d'observation, elle vit quelqu'un sur un toit. Elle savait que la personne tenait quelque chose dans sa main et qu'elle visait quelque chose. Elle savait aussi que la personne la regardait, elle le sentait. Elle lança un simple « Bonjour » même si la personne ne l'entendrait sûrement pas et commença à chanter Stayin' Alive des Bee Gees parce qu'elle était heureuse et qu'elle voulait exprimer sa joie par une chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Flashback | Un cœur détruit ne va devenir que cendres - Sebastian Moran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» Tout ce qui est atteint est détruit [PV Baka]
» RP flashback en 1623

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: London & co. :: Autour de la ville :: Boroughs-