AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Semi-Flashback] ~ Roses are red, violets are blue, I promised to protect you ~ (PV: Rosy Wills)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

I'm on this case
Messages : 34
En service depuis le : 25/06/2014
Localisation : ~ Dans ton coffre-fort ~
Métier : Cambrioleur
Age du perso : 40 ans
I know you

MessageSujet: [Semi-Flashback] ~ Roses are red, violets are blue, I promised to protect you ~ (PV: Rosy Wills)   Sam 28 Mar - 23:55

Roses are red, violets are blue, I promised to protect you ~
feat. Rosy Wills


La journée avait bien commencée ;  le soleil était présent dans le ciel, malgré une bise qui vous glaçait jusqu’aux os. Arsène étaient en train de vérifier les rayons du magasin. Il regarda que chaque carton possédait bien deux chaussures différentes, si elles étaient en bonne état, au bon endroit, etc. Il chantonnait une chanson d’Edith Piaf, « Milord ».

- Come on Milord, sit down at my table, it’s cold outside, I know you very well but you never saw me…

Il dansait tout en chantant; ça amusait ses collègues, même s’il s’était déjà fait plusieurs réprimandé par son patron qui prétendait que ça montrait une mauvaise image au client. Mais pour l’instant il n’y avait personne alors il pouvait danser comme il voulait.

- Oh, come on Milord, sit down at my table, it’s cold outside, look at me Milord, you never saw me…

Lupin avait de quoi être content; il allait enfin revenir sous la lumière des projecteurs. En effet, après de longues semaines d’hésitations, il s’était lancé dans l’espionnage d’une maison de Belgravia, celle d’un bourgeois ventripotent extrêmement vulgaire avec une collection extrêmement intéressante. Son ego était tellement grand qu’il se croyait intouchable et qu’aucune sécurité n’avait mise en pratique pour la protection de ses valeurs, spécialement ce magnifique collier avec une émeraude. Le cambrioleur avait repérer les allés et venus de son « client » et le jeudi soir était le moment où il allait jouer au poker dans un casino de la ville et il ne revenait guère avant deux heures du matin.

- Oh, come on Milord, smile at me, sing with me, dance with me…

Arsène s’était même donné la peine d’imprimer des cartes de visites, histoire de laisser une signature aux enquêteurs ; il se demandait quelle tête ferait Ganimard quand il apprendrait qu’il était en réalité toujours en vie. Lupin aimerait bien être là pour le voir. Qui sait, peut-être même que l’inspecteur prendrait le premier avion pour Londres et supplieraient ses supérieurs de le laisser enquêter ?  Quoique maintenant, il n’était guère loin de la retraite ce brave Justin.

La clochette de la porte d’entrée sonna et Arsène s’interrompit dans sa chanson avant de jeter un regard et de saluer la personne qui venait d’entrer.

- Bon…

D’un seul coup, tout un tas de souvenir lui revinrent en mémoire ; une fillette, un nom de fleur, une promesse, de la neige. Il s’approcha de la cliente en écarquillant les yeux.  

- Rosy ? Rosy Wills ?

Il regarda en arrière pour vérifier que son collègue était hors d’écoute et hors de vue avant de poser ses mains sur les épaules de la jeune femme et de mieux l’observer ; elle avait changée depuis la dernière fois qu’il l’avait vu, ce qui était normal depuis le temps. Il se demanda si elle lui en voulait. Sûrement, il avait disparu du jour au lendemain, brisant sa promesse.

- Rosy, Est-ce que c’est bien toi ?

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 33
En service depuis le : 31/01/2015
Localisation : Au cœur de Londres.
Métier : Peintre.
Age du perso : 25 ans.
I know you

MessageSujet: Re: [Semi-Flashback] ~ Roses are red, violets are blue, I promised to protect you ~ (PV: Rosy Wills)   Dim 29 Mar - 13:37


« Un cœur détruit ne va devenir que cendres» C'était la phrase favorite de Rosy après sa disparation. Elle se la répétait tous les jours tout en regardant les lettres pour se rappeler cet homme du nom d'Arsène Lupin. Elle l'aimait, elle l'admirait. Il était tout pour elle jusqu'à ce jour. Elle était presque détruite, il fallait le dire, et sans doute, s'il revenait, elle n'allait jamais lui pardonner. Ou si, si une partie de son âme était encore en bon état. Elle voulait l'oublier, elle essayait car la relation qu'ils avaient eu commençait à la blesser psychologiquement. Mais il était peut-être trop tard pour retrouver son père comme elle l'aimait l'appeler quand elle était seule. Les abysses de son âme ne faisaient plus qu'un avec elle et c'était la fin de tout. Ou pas.
*
C'était une belle journée car le soleil volait en éclats partout dans le ciel. Rosy était en train de s'habiller et de se préparer quand elle commença à chanter Sedated d'Hozier. Elle se rendit dans sa pièce secrète où se trouvait son atelier de peinture. Elle continua sa peinture L'oxymore et une trentaine de minutes de plus tard, elle la termina, fière d'elle. Elle écrivit en bas à droite un petit Arsène pour se remémorer doucement l'homme qu'elle avait aimé et admiré mais qui était parti en brisant sa promesse. A propos de cela, une petite larme coula mais l'anglo-coréenne se ressaisit vite pour ne pas tomber encore plus profond dans la dépression. Ça lui faisait mal. Elle lui faisait mal bien qu'elle était là depuis longtemps. La froide Rosy devenait, quand elle était seule, frêle et blessée. Elle essaya de ne pas y penser et se décida à aller acheter une nouvelle paire de chaussures car elle en avait besoin pour danser.
- You and I, nursing on a poison that never stung ; our teeth and lungs are lined with the scum of it.
Elle était insouciante et innocente mais reprit ses esprits pour ne pas tomber encore plus dans la folie qui l'enveloppait. Elle prit ses clés, son sac et éteignit les lumières puis sortit de son appartement. Arrivée en bas de l'immeuble, elle continua de chanter :

- Somewhere for this, death and guns ; we are deaf, we are numb. Free and young and we can feel none of it.
Elle avait 30 minutes pour arriver à la boutique. Elle espérait ne pas être en retard car elle détestait ça. Mais le soleil était là alors il lui remit un peu de baume au cœur. Elle mit ses lunettes de soleil et surprise, arriva à la boutique un peu plus tôt que prévu. Elle fit quand même le tour juste pour se remémorer les environs. Et, d'un air décidé, elle entra dans cette coquette boutique. Et c'est à ce moment-là que son cœur fit un bond. Elle croyait qu'elle était en train de faire une crise cardiaque alors elle respira fortement et douloureusement. Parce qu'elle le vit. C'était lui. C'était cet homme. C'était ce magnifique homme.

*
FLASHBACK.
Rosy était apeurée, sa maman l'avait encore battue. Alors, elle avait fui la maison et s'était retrouvée dehors, dans une ruelle sombre. Elle pleurait beaucoup, reniflant bruyamment et elle vit un homme s'approcher d'elle. Elle prit peur mais toucha l'homme et dit :
- Ma maman est méchante, elle m'a encore battue ! Mais... je n'ai rien fait ! J'ai bien fait tous mes devoirs à l'école et j'ai nettoyé ma peluche mais maman n'est pas contente.
La petite fille était bien sûr insouciante et innocente mais elle suivit tout de même l'homme qui lui avait proposé des bonbons. Peut-être avait-il était pris d'une pitié envers cette fille au corps maigre, si frêle, si beau mais si pâle.
*
Rosy vit l'homme s'approcher et vérifier quelque chose derrière lui avant de poser ses mains sur les épaules de l'anglo-coréenne. Rosy se vit rougir et son cœur battait à cent à l'heure comme si elle était amoureuse. Elle regarda l'homme dans les yeux qui lui demandait si c'était bien elle. Elle murmura le prénom de l'homme et s'évanouit, croyant mourir en le voyant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 34
En service depuis le : 25/06/2014
Localisation : ~ Dans ton coffre-fort ~
Métier : Cambrioleur
Age du perso : 40 ans
I know you

MessageSujet: Re: [Semi-Flashback] ~ Roses are red, violets are blue, I promised to protect you ~ (PV: Rosy Wills)   Mar 31 Mar - 15:40

Roses are red, violets are blue, I promised to protect you ~
feat. Rosy Wills


Perdu… Voilà ce qu’était Arsène ce Nouvel An 1999. Alors que certaines personnes annonçaient la fin du monde, lui s’était « pris un congé » pour aller fêter la nouvelle année à Londres. En réalité, il avait besoin de s’éloigner des personnes qu’il connaissait pendant quelque temps ; la mort de Clarisse et la disparition de son fils l’avait détruit, même s’il restait d’humeur joyeuse face aux autres. Lupin ne voulait pas que ses connaissances aient pitié de lui, ni que ses sentiments puissent avoir des répercutions sur son travail. Il devait toujours porter un masque, se forçant très rarement à le faire car il était d’un naturel joyeux ; mais ce soir, il avait juste envie de s’écrouler sur le lit de la chambre d’hôtel en pleurant.

C’est en rentrant à l’hôtel qu’Arsène trouva Rosy ; il revenait d’un petit restaurant du coin et les deux verres de cognac qu’il avait bu embrouillaient son cerveau plus que d’habitude. En général, il ne buvait pas car ça avait un impact sur son boulot, mais aussi parce qu’il ne tenait pas bien l’alcool. La tête ailleurs, il fut tiré de ses pensées par une silhouette tremblotante dans l’ombre ; en s’approchant, il put d’instiguer que la silhouette était en réalité une enfant âgée d’une dizaine d’années environ.

En temps normal, il aurait peut-être appelé le policier le plus proche pour lui confier l’enfant (il ne risquait rien à cette époque), mais son cerveau était embrouillé et Lupin n’était le genre d’homme qui laissait les demoiselles en détresse. Il s’approcha donc de la fillette, sans trop savoir comment l’aborder.  

- Hey, est-ce que…

Arsène n’eut pas le temps de finir sa phrase et que l’enfant l’inonda de paroles ; triste histoire. Il enleva son écharpe qu’il passa autour du cou de la fille.

- Ça te tente des bonbons ?

Elle répondit par l’affirmative en reniflant et en prenant la main qu’il lui tendait. Ils rentrèrent tous les deux à l’hôtel où Lupin séjournait.

En entrant dans la pièce, l’enfant se précipita sur le lit, tandis que le cambrioleur se dirigeait vers sa valise, à la recherche du paquet de bonbon ; il en avait toujours un avec lui, car Clarisse les adorait. Il s’essuya discrètement les yeux avant de tendre le paquet à la petite fille et d’aller à la salle de bain.

- Tu dois être gelée. Je vais te faire couler un bain.

Il en profita pour se passer de le froide sur le visage, pour se réveiller un peu ; ce qui marcha très bien. Arsène réalisa qu’il venait de se comporter exactement comme un pédophile.

*Mais qu’est-ce que j’ai encore foutu ? *pensa-t-il.

Il s’adossa au lavabo et se prit la tête entre les mains ; d’ici quelques minutes même pas, une patrouille allait sûrement défoncer la porte de sa chambre pour l’arrêter. Impossible de fuir par la fenêtre et même s’il arrivait à s’enfuir, il savait qu’il n’irait pas très loin.

Lupin décida d’attendre quelques minutes, puis voyant que rien ne se passait, il coupa l’eau qui menaçait de déborder de la baignoire et retourna vers l’enfant.

- Le bain est prêt. Si tu veux ajouter plus de mousse, dis-le-moi. Je m’occuperai de tes blessures quand tu sortiras du bain.

Elle ne répondit pas, continuant de manger ses bonbons. Arsène se mit à sa hauteur et la regarda dans les yeux.

- Moi, c’est Arsène. Et toi, comment t’appelles-tu ?


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 33
En service depuis le : 31/01/2015
Localisation : Au cœur de Londres.
Métier : Peintre.
Age du perso : 25 ans.
I know you

MessageSujet: Re: [Semi-Flashback] ~ Roses are red, violets are blue, I promised to protect you ~ (PV: Rosy Wills)   Mar 31 Mar - 19:59

V pour Victoire. Comme le prénom d'une de ses copines. C'était une française, Rosy parlait un peu le français, mais elle parlait très bien anglais. Mais cette Victoire avait un cancer et elle allait peut-être mourir : sauf que Rosy ne comprenait rien du tout car elle était trop jeune pour parler de ça. Elles s'amusaient ensemble, c'est tout. Elles ne parlaient pas de ça. Elles parlaient d'élastiques et de billes.
*
Rosy avait peur. Peut-être trop même mais elle avait accepté la proposition de l'homme tout en reniflant parce qu'elle pleurait comme une fontaine. Elle vit un grand immeuble, très très grand pour elle et s'exclama d'un petit « Oh ! » avant de marcher un peu plus vite. Elle allait peut-être découvrir un nouveau lieu, quelque chose d'inédit pour elle alors de l'excitation se fit ressentir dans son petit corps. Et en plus, le monsieur lui avait donné son écharpe et donc, Rosy se sentit un peu plus heureuse. Et quelques minutes plus tard, ils entrèrent tous les deux dans cet immeuble. Ce dernier n'était pas inédit. Enfin bon, elle avait juste retrouvé le nom de l'immeuble. C'était un hôtel et elle le dit à voix haute pour impressionner l'homme. Il souriait.
Ensuite, ils entrèrent dans la pièce et la petite se précipita sur le lit. Tant de souvenirs lui refaisaient surface : elle était dans une chambre d'hôtel similaire quand sa mère et elle étaient parties en vacances en Allemagne, quelques semaines avant que ce monstre ne la batte. C'était presque la même odeur. Une petite larme coula mais elle se ressaisit vite.
Elle avait pris doucement le paquet de bonbons et l'ouvrit avec un peu d'acharnement car elle n'arrivait pas trop à l'ouvrir.
« Tu dois être gelée. Je vais te faire couler un bain. »
C'est ce qui lui avait dit le monsieur, alors, Rosy approuva d'un signe de tête en souriant comme pour dire merci. Elle mangeait un bonbon, puis un autre et encore un avant de chantonner une chanson qu'elle avait apprise à l'école. C'était une chanson française, d'Edith Piaf se rappelait Rosy. L'homme, quand il revint, lui dit quelque chose d'autre mais elle ne répondit pas. Et c'est là que vint cette question qu'attendait un peu la petite fille. Elle s'y attendait plus ou moins, du moins.
« Moi, c’est Arsène. Et toi, comment t’appelles-tu ? »

« Rosy. Mon nom est Rosy Wills, monsieur Arsène. »
Et elle s'en alla prendre le bain après avoir joué avec une boucle de cheveux d'Arsène juste pour embêter celui-ci. Elle ne ferma pas complètement la porte, juste un peu et commença à se déshabiller puis entra dans le bain. Elle joua un peu avec la mousse en la mettant dans ses mains comme pour faire croire qu'elle avait des boules. Elle se posait plein des questions et commença à parler à voix haute, toute seule. Elle se nettoya, sortit du bain une dizaine de minutes plus tard et sourit. Elle s'approcha du lavabo, se mit un peu sur la pointe des pieds et lava sa culotte et ses chaussettes. Deux minutes plus tard, après s'être habillée, elle sortit et vint vers le lit où elle trouva monsieur Arsène la tête baissée :
« Monsieur Arsène ? Vous allez bien ? Vous voulez que je vous raconte une histoire ? »
Alors Rosy respira grandement et sourit. Elle commença son récit :
« C'était l'histoire d'une petite fille née en Avril. Sa maman adorait les roses alors elle a appelé sa fille avec un nom de fleur. Le papa était content, très content de la naissance de la petite fille et aimait la maman mais deux ans après la naissance de la petite fille, ils se séparèrent et la petite fille ne connut jamais son père puisque les petits n'ont des souvenirs que vers 3 ans. La maman, très attristée de cette séparation, faillit se suicider. La petite a failli être adoptée mais la maman se reprit psychologiquement mais lorsque la fille et sa maman voyagèrent quelques années après, quelques semaines après, la maman commença à la battre car elle disait que c'était la faute de la petite fille si papa n'était plus là. Alors la petite a fui un jour de sa maison parce qu'elle avait peur, très peur et elle se retrouva dehors, dans une rue qu'elle ne connaissait pas et un monsieur du nom d'Arsène la trouva et l'emmena dans une chambre d'hôtel.
Voilà mon histoire, monsieur Arsène.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 34
En service depuis le : 25/06/2014
Localisation : ~ Dans ton coffre-fort ~
Métier : Cambrioleur
Age du perso : 40 ans
I know you

MessageSujet: Re: [Semi-Flashback] ~ Roses are red, violets are blue, I promised to protect you ~ (PV: Rosy Wills)   Dim 14 Juin - 21:41

Roses are red, violets are blue, I promised to protect you ~
feat. Rosy Wills


Rosy Wills ; c’était un joli prénom, fleurit. Arsène protesta en souriant quand la fillette la décoiffa et la regarda ensuite filer dans la salle de bain. La lassitude l’envahit à nouveau et il fit ce qu’il voulait faire au départ ; pleurer. Il sentait les larmes couler le long de ses joues ; ses larmes amères de regrets et de doutes. Des questions se bousculaient dans sa tête, sans pour autant trouver de réponses.

Au bout d’un moment, un sourire apparut sur ses lèvres et il finit par ricaner ; il se trouvait tellement stupide. Lupin soupira en s’essuyant la figure ; il se sentait mieux. La voix de l’enfant lui parvenait d’en travers de la porte.

*Bon, et si finalement, j’allais commettre deux, trois emprunts à Londres ? Il y a les bijoux de la reine… Mais c’est encore trop dangereux pour l’instant, encore plus si je suis seul. Et dans le fond je n’ai ni les plans d’une banque quelconque, ni complice pour m’aider… Je ferais mieux de laisser tomber… Ou alors je vais rendre visite à une de ses maisons de riches, où le propriétaire est sûrement en train de fêter la nouvelle année à Dubaï…*

La voix de l’enfant le tira de ses pensées ; sa vie était très triste à elle aussi. Arsène la comprenait dans le sens où lui aussi, son père était partit, mais sa mère à lui ne l’avait jamais blâmé pour ça.

Il passa sa main dans les cheveux de Rosy.

- Et apparemment, monsieur Arsène ne t’effraye pas…

*Peut-être aurait-elle dû avoir peur de moi. Après tout, je suis un criminel, ou plutôt un gentleman de mauvaise réputation*

Ils restèrent silencieux pendant plusieurs minutes, puis le cambrioleur décida de briser le silence.

- La chanson que tu chantais toute à l’heure, c’était bien du Edith Piaf, non ? La vie en rose n’est-ce pas ? Est-ce que tu en connais d’autre ?

Il commença à chantonner Milord, avant de partir dans un pas de danse et de faire finalement danser la fillette avec lui. Ils finirent par s’écrouler hors d’haleine sur le lit en rigolant. Lupin reprit son souffle ; sa bonne humeur était de retour et il décida d’en profiter. Il jeta un coup d’œil à sa montre qui affichait 22h. Parfait, ils avaient encore beaucoup de temps.

- Nous sommes quand même le jour de l’an. Ça se fête normalement. Je sais que tu viens de manger des bonbons mais est-ce que tu as encore faim ? Oh, et il faudrait t’acheter une robe, ou alors une belle tenue… Je suis sûr qu’un magasin d’habits doit encore être ouvert à cette heure-ci. Et moi aussi il faudrait que je cherche une tenue de soirée.

Arsène alla fouiller dans sa valise pour en sortir un gros pull en laine ; au moins Rosy n’aurait pas froid. Puis il s’agenouilla au pied de l’enfant et lui tendis le pull.

- Si Mademoiselle voudrait bien le mettre…

Ils partirent ensuite les deux dans les rues froides de Londres.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: [Semi-Flashback] ~ Roses are red, violets are blue, I promised to protect you ~ (PV: Rosy Wills)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Semi-Flashback] ~ Roses are red, violets are blue, I promised to protect you ~ (PV: Rosy Wills)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Les Roses De Versailles
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» San Jose Sharks && Columbus Blue Jackets (2)
» Le parfum des roses d'hiver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: London & co. :: Westminster :: Piccadilly Circus-